Historique

La petite histoire du CPE La sentinelle des petits.

  • 23 juillet 1993, l’Inspecteur général des institutions financières, sous l’autorité de la partie III de la loi sur les compagnies, accorde les lettres patentes aux requérants ci-après désignés, les constituants en corporation sous la dénomination sociale garderie « La sentinelle des petits ». À cette époque, la garderie occupe  les locaux de l’Édifice Ste-Jeanne d’Arc. La vocation de cet établissement était de regrouper les services offerts à la Famille. La garderie offre le service de halte et accueille les enfants de 0 à 5 ans. Une classe de prématernelle y est aménagée.
  • 13 juillet 1998, la garderie change sa raison sociale pour devenir le Centre de la petite enfance La sentinelle des petits. Le 14 septembre de la même année, La dénomination sociale de Garderie « La sentinelle des petits » change pour sa dénomination sociale en celle de Centre de la petite enfance La sentinelle des petits. Il a alors à son permis 75 places, dont 10 sont réservées aux enfants de la naissance à moins de 18 mois.
  • 3 décembre 1998, s’ajoute au volet installation le volet milieu familial. Il compte  125 places.
  • 1er avril 1999, le volet milieu familial diminue à  110 places. Pour sa part, le volet installation voit son nombre diminué à 60 conservant ses 10 places poupons.
  • 4 août 1999, Le permis volet installation augmente de deux places, portant à 62 son nombre d’enfants. Le volet milieu familial augmente aussi de deux places, portant le nombre à 112.
  • En août 2000, l’édifice est  démoli et laisse place à la Bâtisse 93, dans lequel  le CPE offre depuis ses services.
  • 16 novembre 2001, le nombre volet milieu familial augmente à 136 places.
  • 9 mai 2003, le volet milieu familial augmente à 162 places.
  • 31 mars 2005, le volet milieu familial perd 62 places, le plaçant à 100 places. Le volet installation quant à lui augmente de 8 places, portant son nombre total de places disponibles à 78.
  • 1er  juin 2006, la mise en place des bureaux coordonnateurs entraîne la suppression des places en milieu familial à notre permis. Notre CPE conserve ainsi que le volet installation.
  • En 2009, la Défense nationale nous demande de participer à un projet de développement d’une seconde installation. La direction reçoit le mandat, de la part des administrateurs, de déposer un projet de 80 places. Le projet a été rejeté en 2009. 
  • 28 novembre 2012, le ministère de la Famille répond positivement à notre demande d’augmenter de deux places notre installation existante et de développer une nouvelle installation de 80 places.
  • 14 mars 2013, la défense Nationale, qui était partenaire financier dans le développement de la nouvelle installation, se retire du projet.
  • Volet installation depuis 1998. Renseignements mis à jour mai 2015